Vivre une tradition de Noël en Provence : la Pastorale

“ Une de mes traditions de Noël préférée est d'assister à la Pastorale. Elle n'a pas lieu cette année, mais j'ai plaisir à me remémorer celle que j'ai suivie l'an dernier avec ma petite famille. Je l'ai faite découvrir à mes deux enfants. Nous nous sommes rendus dans le village de Le Val, pour assister à cette pièce de théâtre typiquement provençale. ”

La Pastorale : Qu'es acò ?

La Pastorale, c'est une crèche vivante. Tout se passe au coeur du village, qui devient le décor grandeur nature de cette représentation théâtrale. Les villageois se costument et prennent à coeur leur rôle le temps d'une soirée, pour raconter l'histoire de la Nativité.

Levé de rideau

Les ruelles et les placettess sont garnies de lumière. Les bords de fenêtre sont éclairés de bougies. Les 4 actes de ce spectacle se déroule dans le centre historique. Nous nous réunissons en premier au Jardin Théâtre. Sur scène, les acteurs sont déjà en place. Mes enfants sont curieux d'apercevoir des personnages, en habits provençaux, pour la plupart allongés sur le sol. Au fond de la scène, il y a un ange.

Ce sont les bergers, assoupis après une dure journée de labeur. Cette première scène, appelée "Une annonce importante à faire", présente l'ange qui vient délivrer la nouvelle de la naissance de Jésus.
Mes enfants sont tout ouïe : les bergers chantent et parlent en provençal, ce qui est intriguant pour mes petits loups !

Se prendre au jeu

En sortant de scène, nous sommes invités à suivre la troupe jusqu'à la place puis au lavoir non loin.
Excités, nous avons le sentiment de faire partie du spectacle ! Les enfants me pressent pour être les premiers spectateurs. Les bergers arrivent au village pour annoncer la nouvelle aux habitants : le maire, le meunier... De nouveaux personnages entrent en scène. Chacun joue son rôle.

Les détails sont superbes. Nous retrouvons les lavandières au bassin. Elles bavardent et chantonnent des chants en provençal. Le silence laisse place à ces paroles douces et entraînantes.

La scène populaire

Ici, vous l'aurez compris, il y a très peu de places assises ! Vite ! On se presse et se faufile pour être aux premières loges de la troisième scénette, et pas des moindres : elle est appelée "Le Festin".

Cela se passe chez Benvengu, maître et propriétaire d'une grande ferme et qui ne rate jamais une occasion de festoyer. Après quelques tirades, quelle ne fut pas notre suprise lorsque l'un des personnages, Pistachié, tombe dans le puit !
Les yeux écarquillés, mes enfants ne manquent pas un instant ! Et quelle rigolade ! Entre chaque dialogue, je reste à leur écoute, les questions fusent ! Je suis ravie qu'ils prennent part à ces traditions provençales.

Une scène en l'église

Pour la dernière scène, nous suivons les personnages jusqu'à l'église. Près du Choeur, la scène de la Nativité nous attend. Nous nous faufilons au plus près.
Chacun des acteurs vient admirer le petit Jésus et lui faire une offrande. Tous ensemble, ils entament un chant en provençal, qui résonne dans toute l'église, faisant frissonner chacun des spectateurs. Mes enfants sont admiratifs, vivant pleinement ces instants.

Ce soir, l'église est pleine. La chaleur et la joie enivrent l'espace, et chacun est heureux que ces traditions ancestrales réunissent encore aujourd'hui petits et grands.


Bon Nouvè, Bon Bout d'An et A l'an qué ven !

Retour

Marion
Passionnée de Photo


“ Maman de 2 enfants et passionnée de photographie et d'architecture, je travaille à l'Office de Tourisme de La Provence Verte et suis en charge de la mission Villes Sanctuaires. ”

Retour