Si le mystère de la faïence m'était conté

“ Amoureuse des productions locales de toutes sortes, je me suis greffée aujourd'hui à un groupe participant à la visite-atelier au Musée de la Faïence de Varages, proposée par l'Office de Toursime. ”

En avant pour l'Histoire !

Notre guide nous accueille, au frais dans le musée de la faïence à Varages, qui était autrefois la demeure du Général d'Empire GASSENDI. 

La visite commence par un peu d'histoire (mon dada), sur la faïence en général et sur celle de Varages. 

A l'origine, il y avait la terre

Afin d'apprécier à leur juste valeur les objets qui nous attendent dans les étages, notre guide nous explique les différentes techniques de création de la faïence. Tout d'abord la terre. Les potiers, initialement, allaient chercher dans les collines toutes proches l'argile dont ils avaient besoin. Après avoir été malaxée, séchée et épurée, l'artisan y intègre un dégraissant afin d'abaisser le point de température de fusion.

Découverte des outils

Dans cette pièce, les murs sont couverts de moules. De nombreux outils se trouvent sur des établis. Mais à quoi servent-ils ?

A façonner !

Le façonnage est un moment important et souvent celui le plus connu au monde. Mais savez-vous qu'il existe 3 techniques différentes ?
- La plus ancienne est le modelage qui est pratiqué à la main à partir de colombins (petits boudins de terre roulés sur eux-mêmes).
- Le tournage au tour permet de concevoir des formes circulaires.
- Le moulage est ma technique préférée car il permet la création d'objets les plus fins et aussi la répétition des formes à l'infini ou la création de sculptures. Sans le savoir, cette invention fait entrer la faïence dans l'ère post industrielle.

On sèche !

La prochaine étape est le séchage. Elle a lieu en atmosphère ambiante. Cela peut prendre beaucoup de temps car le but est d'éliminer l'eau contenue dans la terre afin d'éviter les risques de fissures à la cuisson.

Maintenant on décore !

Prochaine étape : les décors. Ils sont réalisés au moment du façonnage sous la glaçure ou l'émail qui protège la céramique. Il existe plusieurs sortes de décors : lithographiés, décalqués, incisés, gravés, estampés, moulés, taillés, ajourés, découpés ou appliqués.


La guide nous montre les différentes assiettes décorées soit d'une seule couleur soit, au contraire, très colorées. Jusqu'au XVIIIè les couleurs sont restreintes car les oxydes métalliques connus sont peu nombreux.
Cette étape est magique pour moi. Le gris du cobalt devient bleu. Le rouge orangé du cuivre devient vert ou rouge. Le manganèse devient jaune. Le fer lui donne la couleur brun. Je vous laisse découvrir la suite en faisant vous même la visite car les couleurs sont vraiment l'Art de l'alchimiste.

La visite de cette partie se termine autour du four pour découvrir les subtilités de la cuisson. C'est à cette étape que la pâte devient faïence.

Une collection inestimable

Au premier étage se trouve une collection exceptionnelle de plus de 1000 pièces toutes plus belles et plus exceptionnelles les unes que les autres. Tantôt objets du quotidien ou purement décoratifs, leurs histoires sont toutes intéressantes.

Au boulot !

Nous redescendons et nous voilà dans la salle des travaux pratiques. Une boule de terre nous attend. Sur les conseils de notre guide, nos doigts s'enfoncent dans cette agréable terre de couleur brune. De nombreux accessoires sont à notre disposition sur la table : emporte-pièces, outils de décoration...

Créer un petit bol ou un vide poche est plus difficile qu'il n'y paraît. Je pars avec mon chef d’œuvre qui sèchera à la maison. 2h30 se sont déjà écoulées et je n'ai pas vu le temps passer !

Musée de la Faïence

Maison Gassendi
12 Place de la Libération
83670 Varages
Tél. 04 94 77 60 39
Email : museefaiencesvarages@wanadoo.fr
Site : www.musee-faience-varages.fr


Atelier de modelage et Musée des Faïences

Amusez-Vous


Visite guidée du musée des Faïences et atelier de modelage. Petits et grands réaliseront un objet en argile [...]

REDUC

Localiser le musée

Retour