De l'or rouge en Provence Verte

“ C'est la pleine saison du Safran, cette fleur si délicate que je vous propose de mieux connaître grâce à une visite chez Christel de Safranans. ”

Bienvenue à Safranans

Sur les hauteurs de Nans les Pins, s'étire un paysage automnal presque parfait entre vignes, chênes, petit cabanon et magnifique ciel azur au milieu de cette propriété familiale.

Du safran, mais pas que ! Christel nous accueille avec un grand sourire et un ton tout aussi jovial pour nous présenter son exploitation : des chênes truffiers en devenir, un verger de cognassier, également quelques mûriers ronce, de quoi se dégourdir les papilles. Mais surtout, une safranière en pleine floraison...

Un travail de titan tout en raffinement

40 000 bulbes sur 55 rangées ont été plantés en juillet 2015. Avec Christel et les curieux qui m'accompagnent, nous parcourons les abords des champs pour comprendre les différentes étapes de la culture du safran.
Ce qui a retenu mon attention, ce sont les cueilleurs, accroupis dans les champs, presque au ras du sol, pour ne louper aucune petite fleur mauve. 

Ramassage, émondage et séchage : ces 3 étapes doivent absolument être réalisées dans la même journée de travail !
Lorsqu'un pic de floraison a lieu, ce sont près de 12 000 fleurs dont il faut s'occuper ! J'imagine le merveilleux tableau que cela doit être : tout un champ couleur crocus. Christel avoue que les nuits sont parfois très courtes.

L'info qui m'a abasourdie:  il faut entre 170 et 200 fleurs pour produire 1g de safran.

Le temps du partage

Nous arrivons devant la belle bastide familiale. Quel sens de la convivialité ! Jai été subjuguée par la jolie table de dégustation bien garnie qui nous attendait : meringues, cannelés et gelées de fruits au safran, madeleines et autres financiers au parfum des confitures maison. Tout cela était vraiment délicieux ! Ce que j'ai préféré, ce sont les petits cannelés et la gelée de mûre au safran. A vrai dire, les meringues aussi étaient bien parfumées.
Une boisson pour accompagner tout cela et l'on passe vite une heure autour de cette tablée à discuter de ce beau terroir

... et de cuisine ! Car, avouons-le, un plat au safran, ça sent bon le soleil ! 

Et Christel m'a donné son « truc » pour qu'une recette à base de safran soit bien équilibrée : le bon dosage, c'est entre 6 et 9 stigmates par personne. 
L'idéal est de faire infuser le safran entre 3 et 4h dans un peu d'eau pour favoriser la diffusion de ses arômes. Ensuite, on utilise ce jus parfumé et le tour est joué !

Safranans

3385 Route du Cauron
83860 Nans les Pins
Tél. 06 59 26 13 64
Email : safranans@hotmail.com


De l'or rouge à l'or noir : du safran à la truffe

Amusez-Vous


Flânerie au détour d'une safranière, de chênes truffiers, plantes aromatiques et arbres fruitiers. Explicati[...]

REDUC

Situer l'exploitation

Retour