21èmes Joutes Musicales de Printemps : Les Musiques de la Terre à Correns

MAI
18 / 20
2018

Horaires : nc
lieu : tout le village
Ville : Correns
Tarif : nc


Le festival incontournable du printemps, épicentre de croisements musicaux, où esthétiques, mémoires et créations jouent à cache-cache avec jubilation !

21e édition des Joutes Musicales

Pendant 3 jours, avec plus de 30 concerts intimistes et festifs, les Joutes musicales sont un festival unique et convivial, pour un voyage sensoriel à travers les nouvelles musiques traditionnelles du monde. Dans un écrin de verdure au coeur de la Provence Verte, embarquez pour un week-end de rencontres et d'émotions !

Les Musiques de la Terre

Les musiques du monde sont celles qu'écoutent 80% des hommes et des femmes de la planète. À travers leurs expressions, rurales ou urbaines, sacrées ou profanes, intimes ou collectives, elles incarnent la fabuleuse diversité des identités culturelles et des imaginaires qui les suscitent. Une diversité qui, souvent, fait écho aux environnements naturels qui les ont portés. En cela le plaidoyer pour la valorisation de nombre de musiques d'essence patrimoniale rejoint celui pour la préservation des milieux naturels et des espèces. Depuis deux décennies Correns, « premier village du tout bio en France », a eu la singularité de s'engager en faveur de l'environnement mais aussi des richesses du PCI (Patrimoine Culturel Immatériel reconnu par l'Unesco). Cela grâce à un outil unique, Le Chantier (Centre de création des musiques traditionnelles et du monde). À l'heure où des milliers de scientifiques pressent le Politique de changer de logiciel sur le terrain du climat et de la préservation des espèces et des biens naturels, le Chantier et son festival, Les Joutes de Printemps, se devaient de montrer que des sociétés humaines, à travers leurs artistes, ont pris acte depuis longtemps de la nécessité de ne pas séparer la nature et la culture mais de les féconder l'une par l'autre. Tel sera le filigrane de l'affiche 2018. Une programmation qui ira des sons de la préhistoire à une recherche sonore fille de la technologie numérique, et suggérera que le rapport à un sensible partagé, celui des imaginaires des sociétés, demeure un absolu, fragile mais réconciliateur, propre à toute l'anthropocène.

Retour

Localisation de l'évènement