Massif de la Sainte Baume, côté Nans Les Pins à Nans les Pins

Massif de la Sainte Baume, côté Nans Les Pins
83860 Nans les Pins


Massif - Forêt Grotte Point de vue 

Forêt ancestrale, grotte et monastère de Sainte Marie Madeleine, Saint Pilon, glacières. A rejoindre depuis Nans par le Chemin des Roys. Véritable joyau de la Provence, la Sainte Baume est unique par la richesse de sa faune, de sa flore et de son histoire.

Le massif de la Sainte Baume se présente sous la forme d'une imposante crête formée de roches calcaires au modèle karstique s'élevant à plus de 1100 mètres d'altitude. Elle présente ses falaises sur plus de 14 km d'est en ouest. Il est le support d'une des plus belles forêts de France, abritant une faune d'une rare diversité et d'une flore exceptionnelle.

La Sainte Baume, montagne sacrée de la préhistoire, tire son nom du vocable provençal "BAUMO" qui désigne une grotte. On la considère comme le château d'eau de la Provence, une falaise gigantesque où prennent naissance plusieurs rivières : l'Huveaune, le Caramy, le Gapeau.

Cette montagne, surgie des fonds marins à l'ère secondaire, a en quelque sorte "les pieds en l'air et la tête en bas". Cette anomalie est la conséquence d'un repliement qui se serait effectué au début du tertiaire sous la poussée des continents. La forêt de la Sainte Baume forme un immense manteau sombre et humide qui s'étant sur plus de 140 ha à une altitude moyenne de 750 m. Forêt modèle située à l'ubac de la chaîne, elle bénéficie d'un micro climat. Sous ce bois se mêlent de beaux échantillons de la flore provençale tels que hêtres, ifs, houx et chênes dont beaucoup ont plusieurs siècles d'existence. Elle fait figure de forêt résiduelle, de forêt relique, vénérée depuis la plus haute antiquité, elle est unique en Provence.

Le Massif de la Sainte Baume doit son nom à sa célèbre grotte. Selon la tradition orale, Sainte Marie Madeleine y aurait séjourné pendant plus de trente se livrant à la pénitence et à la contemplation.
La Sainte Baume est la montagne sacrée de la Provence.

A partir de Nans Les Pins, les rois, reines et papes et simples pèlerins empruntaient l'itinéraire aujourd'hui appelé Le Chemin des Roys pour se rendre à la Sainte Baume, après être allés s'incliner sur la tombe de Marie Madeleine à Saint Maximin. Il a été ouvert en 1295, lorsque les pères Dominicains s'installèrent à la Sainte Baume. Il doit son nom aux personnalités illustres qui l'empruntèrent.

Le Chemin des Roys était jalonné de sept oratoires de style Renaissance, édifiés en 1516 à la suite du 1er pèlerinage de François I°. De nos jours, trois oratoires subsistent, restaurés en 2009 par les Compagnons du Devoir et classés monuments historiques.

Retour