Rencontre avec les papillons au Château de l'Escarelle

“ Le château de l'Escarelle acceuille depuis début juin 2017 le Jardin du Pacha. Un espace dédié à la conservation et à l'observation des papillons. Des visites commentées avec un spécialiste de la LPO suivies d'une découverte de la nouvelle cave de vinification sont proposées jusque fin septembre. C'est cette découverte que je partage avec vous ! ”

Le jardin du pacha, avec vue sur la Loube

Clément, animateur LPO, et Marion, lépidoptétiste (spécialiste des papillons de jour) m'accueillent, ainsi que le petit groupe présent ce jour là. Tous les 2 nous expliquent l'historique de la création du jardin et nous rappellent des bases sur les insectes, grâce à une petite maquette. Ce n'est pas du luxe ! Je me souvenais bien du corps en 3 partie et des antennes mais j'avais oublié les yeux à facettes et les 6 pattes

J'écoute tout en profitant du cadre environnant très agréable avec, entre autres, vue sur les crètes de la Loube.

Des fleurs et des plantes pour nourrir

Le jardin est assez récent et je suis étonnée de ne pas voir plus de fleurs. Au fil de la visite, je vois des fraises, de la lavande, des carottes sauvages... Et bien c'est normal ! Mes guides m'expliquent que les papillons n'ont pas forcément besoin de jolies plantes, il en faut des non hybrides et non horticoles pour attirer des papillons "locaux" mais aussi des variétés nourricières pour que le cycle complet de l'imago puisse être réalisé.

Surprise au jardin

Au détour du jardin, une surprise m'attend : une magnifique chrysalide de Flambé. Clément en profite pour nous rappeller les diffétentes étapes entre l'oeuf et le papillon. C'est vraiment impressionnant ce qu'arrive à faire cet insecte.
Passer de l'oeuf à la chenille jusque là c'est facile, de la chenille à la chrysalide passe encore, mais pour arriver au stade d'imago c'est une véritable mutation qui s'opère : tous les organes se transforment, se mélangent et prennent leur bonne place pour donner naissance à ce merveilleux insecte. 

Tout ça pour vivre, en moyenne, entre 2 et 4 semaines ! Heureusement certaines espèces vivent plus lontemps comme le citron de Provence qui peut vivre jusqu'à un an !

A la chasse aux papillons

Des papillons à l'Escarelle il y en a ! 87 espèces sont recensés. Alors bien sûr on ne les voit pas tous pendant la visite : il s'agit d'un jardin pas d'un parc ! Mais heureusement je vois quelque jolis spécimens et ces derniers volent la vedette aux guides ! 

La nouvelle cave : un outil de haute technologie

Première partie terminée, place maintenant à la visite de la nouvelle cave de vinification du château. Et bien je dois dire qu'elle est impressionnante ! En même temps il faut bien un tel outil pour vinifier les 100 hectares de vignes du domaine. Des cuveries derniers cris, de magnifiques fûts et me voici aux pays des merveilles ! 

Ce que je retiens du discours du maître de chai, c'est la place de l'environnement. Le domaine est en train de passer en agriculture biologique mais depuis des années ils sont reconnus HVE : Haute Valeur Environnementale. Et c'est bien plus complexe : gestion de l'eau, de l'énergie (le domaine possède plusieurs forages et produit sa propre électricité) mais aussi maintien et développement de la biodiversité, respect des sols... 

Pour finir le tout en beauté, place à la dégustations des vins du domaine. A noter des blancs passés en fût de chêne avec de subtiles notes boisées et des rosés frais et aromatiques. Certains vins sont également travaillés avec des levures indigènes !



Château de l'Escarelle

Route de La Roquebrussanne
83170 La Celle
Tél. 04 94 69 09 98
Email : accueil@escarelle.fr
Site : www.escarelle.fr


Jardin de papillons et domaine d'exception

Amusez-Vous


Un moment magique pour visiter le jardin des papillons, découvrir la biodiversité, le cycle de vie d'un [...]

REDUC

Domaine d'exception et jardin des Papillons

Amusez-Vous


Venez partager un moment sur le terroir du Château pour une visite de la cave, explication sur la conc[...]

REDUC
Retour