Retransmission Opéra : Il Trovatore de Verdi à Cotignac

FEV
02
2020

Séance / Projection cinéma
Horaires : Dimanche 2 février 2020 à 18h.
lieu : Cinéma Marcel Pagnol
Ville : Cotignac
Tarif : Plein tarif : 17 €, Tarif réduit : 14 €.


Opéra présenté au Festival de Salzbourg Direction musicale : Pier Giorgio Morandi Mise en scène & décors : Franco Zeffi relli Avec Anna Netrebko

La première du Trouvère donna lieu à un triomphe historique. Une journaliste de l'époque raconte que, durant toute une journée, les rues de Rome ont retenti du nom de Verdi salué comme le « plus grand compositeur que l'Italie ait jamais connu ». C'est le début d'une extraordinaire carrière pour cet opéra rattaché à ce qu'on appelle la « trilogie populaire », où il figure entre Rigoletto (1851) et La Traviata créée cette même année 1853. Le livret est une adaptation d'un drame très en vogue, El Trovador, dont l?auteur espagnol, Gutiérrez, est un épigone de Victor Hugo. L'histoire a souvent été jugée d'une totale invraisemblance. A tel point que pour ridiculiser les excès du théâtre lyrique, les Marx Brothersutiliseront Le Trouvère dans leur célèbre film, Une nuit à l'Opéra. Visconti le cite également dans Senso mais cette fois c?estpour évoquer la fougue d'une Italie généreuse et combattive. Verdi croyait au potentiel dramatique de cette intrigue digne d'un roman de cape et d?épée où s'affrontent des personnages hors du commun animés par des passions exacerbées. Il puise une inspiration nouvelle dans les conflits amoureux et familiaux qui les déchirent, faisant éclater le « bel canto » traditionnel pour mettre l'accent sur l'expressivité et la tension à l'oeuvre dans les rapports entre les personnages. Arturo Toscanini à qui l'on demandait de monter l'ouvrage, fit cette réponse lapidaire et définitive : « Donnez-moi les quatre plus belles voix du monde ». La richesse mélodique des airs et leur ardente virtuosité nécessitent des interprètes exceptionnels. L'oeuvre marque en effet la naissance du soprano et surtout du ténor « lirico spinto », des voix à la projection puissante, capables de traverser le feu de l'orchestre et d'exprimer des sentiments extrêmes. Le Trouvère, oeuvre d'une fulgurance inédite, se déroule dans une de ces nuits échevelées et mystérieuses, chères au romantisme.Dans la confusion née de l'obscurité brille le feu du bûcher comme alimenté par l'obsession de la vengeance. Tragédie à la fois nocturne et flamboyante où le destin se joue des hommes pour mieux assouvir leurs désirs vengeurs, Le Trouvère est un des meilleurs exemples de l'opéra romantique.

Résumé

Le comte De Luna est épris de Leonora, dame d'honneur de la princesse d'Aragon. Il voudrait se débarrasser de son rival, un mystérieux trouvère (c'est-à-dire un chanteur ambulant) qui égrène des sérénades sous les fenêtres de Leonora dont il a su conquérir le coeur. Le comte ne sait pas que celui qui suscite sa jalousie, Manrico, est en réalité son propre frère jadis enlevé par une bohémienne et que tous croient mort. Azucena, la fille de cette bohémienne brûlée pour sorcellerie, a recueilli et élevé Manrico comme son fils. Elle seule connaît le lien de parenté qui unit les deux hommes. Toujours animée par le désir de venger sa mère injustement condamnée par le père des deux frères, elle ne révèlera la vérité qu'au moment ultime où le comte De Luna fait conduire Manrico au supplice. Azucena triomphe : elle a vengé sa mère en laissant le comte assassiner son frère.

Retour

Localisation de l'évènement