Château d'Entrecasteaux à Entrecasteaux

Château d'Entrecasteaux
83570 Entrecasteaux


Château 

  Vac Pâques -> 30/06 : ouvert dimanche et jours fériés. Du 01/07 au 30/09 : ouvert tous les jours sauf samedi. Visite guidée à 16h + visite supplémentaire à 11h en août. Groupes : toute l'année sur rdv.

Château privé du XIè et XVIIè siècles avec son jardin à la Française inspiré des dessins de Le Nôtre. Il est habité et richement meublé (tableaux, tapisseries, documents d'époque). A découvrir : salon Louis XIV, salon Empire, salon de musique baroque, suite orientale, cuisine ancienne, cabinets de curiosités, oubliettes...

On estime au XIème siècle la construction de la forteresse. Détruite, elle fut reconstruite au XIIIème siècle mais la majeure partie date des XVI et XVIIème siècle.

En 1669, il passe à la famille de Castellane et notamment à François Adhémar de Castellane de Monteil, Comte de Grigan et gendre de Madame de Sévigné. En 1678, la baronnie d’Entrecasteaux est érigée en marquisat par Louis XIV.

Un an avant sa mort, le marquis vend le fief d’Entrecasteaux à Raymond Bruny, trésorier général de France. Le château est agrandi. Une travée dans la partie Est est surélevée, le tout dans le style et l’ordre de la construction du XVIIème siècle. Mais le Marquis marque l’architecture du château en y ajoutant des portes fenêtres, une innovation pour l’époque, et des balcons en fer forgé de style Louis XV. Entrecasteaux connait alors les fastes des châteaux de l’époque.

A la mort du marquis, c’est son fils ainé, le marquis Jean-Baptiste Bruny, qui en hérite. Ce dernier est funestement connu pour avoir assassiné son épouse en 1784. Il fuit et finit sa vie enfermé dans des geôles portugaises.

Antoine de Bruny, son frère, demande alors sa retraite de la marine pour raisons familiales et vient à la rescousse du château et de ses nièces. Mais il reprend son activité militaire et meurt en 1793 pendant son expédition à la recherche de La Pérouse. A la Révolution, les filles de Jean-Baptiste de Bruny, seules héritières, sont privées de leurs biens. La population demande la démolition du château mais il est sauvé grâce à l’intervention du curé du village.

Malgré tout, le château reste dans la famille Bruny jusqu’en 1949, date à laquelle la commune le rachète. Il est alors laissé à l’abandon pendant plusieurs décennies. Le château est ensuite racheté par un peintre britannique Hugh Ian Macgarvie-Munn qui jusqu’à son décès essaie de rendre à son château son faste d’antan. Depuis 2000, Il est la propriété d'Alain Gayral qui s’emploie sans relâche à la restauration et l’embellissement du château.

Construit sur un promontoire rocheux, le château apparaît comme une bâtisse de parfaites dimensions, d’égales hauteurs et d’harmonieuses proportions.
Simplement décoré par des balustrades en fer forgé et couronné d’une génoise, il présente à la fois des allures de bastide et l’aspect orgueilleux d’une forteresse.
Les aménagements intérieurs séduisent par leur grande luminosité due à la multiplication, dans un même volume, des ouvertures vers différents points cardinaux. La façade sud, tournée vers le village, surplombe un jardin à la française. C’est Le Nôtre qui aurait donné à la Marquise de Sévigné les plans et croquis du jardin de l’Orangeraie de Versailles pour que son gendre les reproduise à Entrecasteaux. Au nord, le château s’ouvre sur une vaste terrasse construite sur les caves voûtées, au pied de laquelle une glacière, récemment restaurée, évoque l’art de vivre de cette époque. Elle était approvisionnée par l’eau gelée sur les prés bordant la Bresque et probablement par l’apport de neige ou de glace venant du massif des Bessillons.

Tarif des visites guidées :
Plein tarif : 10 €
Enfants & étudiants : 5 €
1/2 tarif pour les journées du patrimoine
Groupe à partir de 20 personnes : 8 €

Retour

Sur les pas de Louis XIV à Cotignac

Idée balade


De Cotignac à Entrecasteaux, partez une journée sur les pas du Roi Soleil, venu en p&e[...]

Retour