Quartier du Réal - Les Tanneries à Barjols

Quartier du Réal - Les Tanneries
83670 Barjols


Patrimoine artisanal et industriel 

Un quartier qui, au fil des siècles, est passé de l'industrie du tannage des peaux qui en fait sa renommée, aux ateliers d'artistes contemporains réputés.

Après le XVIème siècle et les ravages de la peste et des guerres de religion, Barjols connaît une période prospère durant laquelle l’industrie du travail des peaux se développe et fait de Barjols une véritable «petite capitale française du cuir ». Les tanneries connaissent leur apogée dans les années 1950 avant de fermer au début des années 1980. En subsiste aujourd’hui un riche patrimoine industrie

Les tanneries ont fait la renommée de Barjols et participé à son essor économique. Les tanneries de Barjols pratiquaient initialement le tannage végétal. Cette technique utilisait des écorces de chênes verts et de chênes blancs broyées (extraction du tanin). On parle alors de tannage lent (entre cinq et huit mois). À partir de la Seconde Guerre mondiale, l’utilisation de bois de châtaignier (Europe) et de quebracho (Argentine), ayant une teneur en tanin de l’ordre de 80 %, permet la pratique d’un tannage plus rapide (quelques semaines). Puis l’arrivée du tannage par des sels de chrome, apparu vers 1920 et généralisé après 1945, réduit le temps de tannage à vingt-quatre heures. Ce nouveau système développa fortement la concurrence.

Aujourd'hui, de nombreux artistes contemporains et plasticiens se sont appropriés le quartier en friche industrielle. Ils seront ravis de vous faire découvrir leurs ateliers, empreints de l'atmosphère des lieux, et leurs œuvres.


Visite libre

Retour